Le collectif

PL

Présentation

Princesse Léopold, parce que tout semble toujours partir des rues droites et parallèles de la Chaux-de-Fonds et parce que nous aimons les sapins.
Princesse Léopold, collectif né de l’envie de travailler ensemble, portée par nous, jeunes comédien(ne)s, musicien(ne)s, auteur(e)s, convaincu(e)s que la création théâtrale ne peut se faire qu’avec plaisir et complicité. Nous rêvions d’une aventure complète et vivante, intégrant la participation de tous les protagonistes à chaque étape du travail et c’est sur cette base que nous avons fait naître notre premier spectacle, La forme, la marée basse et l’horizon, une réflexion bi-canale sur le choix et les difficultés de communiquer.
C’est sur la base de cet idéal, toujours, que nous poursuivons nos recherches, puisant avec avidité dans toutes les bizarreries, absurdités et autres poésies, que nous, humain(e)s, ne cessons de faire exister.

Membres permanents

Laure Aubert

photo laure

Née le 21 juillet 1984 à Morges, elle suit sa formation de comédienne à l’Ecole du Théâtre des Teintureries et obtient son diplôme en 2012. Elle y travaille notamment avec Stéphane Auvray-Nauroy, Pip Simmons, Pierre Maillet et Marcial Di Fonzo Bo. Elle joue, entre autres, dans La Nuit juste avant les forêts de Koltès mise en scène par Armand Deladoey, dans Dis-moi Blaise Cendrars mise en scène par Sébastien Ribaux ou encore dans La pierre de M. von Mayenburg mise en scène par Gianni Schneider avant de se mettre à la création pour Quand tu chantes ça va avec Laurence Maître et Séverin Bussy. Elle prend aussi part à une Masterclass de Thomas Ostermeier sur Richard III de Shakespeare.

Attirée par la video, elle participe au film d’art de Noëmi Niederhauser et Hélène Combal-Weiss My brother is a green parrot en tant que comédienne et chanteuse au V&A à Londres et tourne des performances sous le titre de Fluctuations des points de contact d’Anne-Sylvie Henchoz.

Adrien Gygax

photo adrien

Né en 1985 à La Chaux-de-Fonds, il effectue sa formation de comédien et de chanteur à Paris, à l’Académie Internationale de Comédie Musicale et à l’école Philippe Gaulier. Il joue notamment sous la direction d’Omar Porras (L’Éveil du printemps, Roméo et Juliette, La Visite de la vieille dame) et de Robert Sandoz (Place Two Bi). Coté comédies musicales, il se produit régulièrement avec la compagnie Broadway (Jesus Christ Superstar, Cabaret, Hotel California). Attiré par le jeu dans d’autres langues, il s’essaye à l’anglais dans Every Last Trick ou à l’allemand dans le film suisse Achtung, Fertig, WK! Avant le travail avec Princesse Léopold, déjà attiré par la création collective, il crée Shake!!! William Speare avec la compagnie internationale The Last Baguette.

Nicolas Lambert

Diplômé de l’école professionnelle de jazz et de musique improvisée AMR/CPM (Genève) en 2010, il enseigne actuellement au Conservatoire Populaire de Musique, Danse et Théâtre et à l’AMR, où il a notamment dirigé les ateliers thématiques « Boris Vian », « Chet Baker » et « Jim Hall ».

Il est actif sur la scène musicale, notamment au sein du quartette Zatar et du duo Envie zzaj, pour lequel il chante ses propres textes. Les terrains de rencontre entre musique et texte le passionnent particulièrement, qu’il s’agisse de son projet Le Quintexte, dont il compose le répertoire à partir de perles de la littérature francophone (premier disque sorti chez VDE-Gallo), des critiques de disque qu’il écrit dans le mensuel Viva la Musica, des interventions musicales qu’il propose lors des productions de l’AJAR, ou de créations théâtrales avec Princesse Léopold, ou avec le comédien Sandro Santoro (Andata e Ritorno en 2014).

Laurence Maître

Photo laurence

Née à Lausanne en 1983, Laurence a grandi à Saignelégier dans le Jura. Après avoir obtenu un master en droit, elle décide de réorienter sa carrière dans le milieu du théâtre et entame une formation professionnelle de trois ans à l’École du Théâtre des Teintureries à Lausanne. En juin 2012, elle obtient son diplôme de comédienne. La même année, elle participe, sous la direction de Guillaume Béguin, à la lecture des Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke, dans le cadre du Festival Rilke à Sierre, puis, à un cycle de lectures de La Nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès, mis en scène par Armand Deladoëy.

En 2013, sous la direction de Sébastien Ribaux, elle est sur scène dans le spectacle Dis-moi, Blaise Cendrars qui a lieu dans le cadre du Théâtre itinérant Transvaldesia. En 2014 Laurence incarne la jeune Loliletta dans la pièce Le Manuscrit des chiens III de J. Fosse, mis en scène par Guillaume Béguin avec la compagnie du Gaz au Théâtre Populaire Romand. Pièce qui sera reprise au Théâtre Am Stram Gram à Genève puis au Théâtre de Vidy en 2015. Parallèlement, attirée par le travail de création, elle co-fonde la compagnie Princesse Léopold en 2013 puis le collectif Rust roest en 2015. Avec ce dernier elle travaille actuellement à l’élaboration du spectacle Thierry ou la solitude circulaire de mon cœur, pièce programmée au Théâtre du Pommier à Neuchâtel pour la saison 2016-2017.

Fanny Wobmann

Photo Fanny

Née à La Chaux-de-Fonds en 1984, elle obtient un Master en sociologie, en parallèle à une formation théâtrale, et accomplit différents mandats dans le domaine de la culture.

Lauréate du Prix Interrégional Jeunes Auteurs (2003 et 2004) et de la Bourse Pro Helvetia pour les ateliers d’écriture du Prix du Jeune Ecrivain (2011), elle publie plusieurs nouvelles et poèmes dans des ouvrages collectifs ou des revues littéraires. Son premier roman, La poussière qu’ils soulèvent, paraît en mai 2013 aux Editions de l’Hèbe.

Outre son travail de création avec Princesse Léopold, Fanny Wobmann est également membre fondatrice de l’AJAR – Association de jeunes auteurs romands, avec qui elle travaille depuis plus de deux ans sur différents projets d’écriture, de lectures publiques et de publications.

Lauréate 2014 d’une bourse d’aide à l’écriture de Pro Helvetia, elle poursuit actuellement l’écriture de son deuxième roman.